Mes pas au printemps dernier m'ont mené depuis la France jusqu'à la Turquie, en passant par la Grèce, et c'est à l'occasion d'une étape dans le Pelion, sur la cote est du pays, que j'ai eu le plaisir de rencontrer l'arbre que voici. 

DSC05454

Il s'agit d'un platane d'orient, l'un des plus beau qu'il m'ait été donné de contempler et sans aucun doute possible le plus imposant. Sa frondaison recouvre de son ombre la quasi totalité de la place où il s'épanouit et la terrasse d'un café voisin a été installée dessous, permettant à la belle saison de siroter paisiblement un café ou ce qui vous plaira en compagnie de ce géant

Il possède un tronc court se séparant très vite en trois, à environ 1m30 de hauteur depuis le sol dallé de la place, et ses charpentières dépassent en taille nombre des platanes que l'on peut croiser en France. L'une d'elle, massive et s'élançant presqu'à l'horizontale rappellera aux amateurs la conformation particulière du platane de Savenières, dans la Maine et Loire (voir sur le site du Krapo Arboricole), bien qu'ici elle soit ici tronquée et soutenue par un étai en maçonnerie.Certaines d'entre elles, appuyées l'une sur l'autre, se sont soudées dans les hauteurs de l'arbre.

L'arbre semble en bon état sanitaire. On notera les traces d'un élégage fort datant peut etre 15 ou 20 ans (?), la ramure actuelle étant constituée des rejets apparus suite à cette opération.

DSC05462

Il m'arrive perfois d'avoir l'impression que le hasard ou le destin, chacun lui donnera le nom qui lui convient, guide mes pas mieux que je saurais le faire moi même si je décidais d'accorder au chemin que je suis toute ma concentration.

Ainsi cet arbre s'est trouvé devant moi naturellement et dans des circonstances qui m'amènent à penser que nous devions nous croiser un jour quoiqu'il arrive.

J'avais en effet décidé de m'arrêter pour une semaine ou deux dans un jardin d'ornement situé sur la commune de Tsangarada pour y faire du volontariat et en même temps pour découvrir la région. La recherche des arbres remarquables constitue toujours la toile de fond de mes voyages, en France comme ailleurs, mais je dois dire que je fus cette fois-ci particulièrement chanceux.

La commune actuelle, ou se trouve cet arbre magnifique, est constituée du regroupement de quatre hameaux et compte de ce fait quatre centres miniatures et autant de places, accompagnées chacune de son église respective, et pour trois d'entre elles de son arbre multicentenaire.

Celui dont il est question aujourd'hui se trouve à Agia paraskevi et mesure approximativement 13m50 de circonférence à la hauteur habituelle, mais on trouve aussi un platane de 10m50 à Agia Kiriaki et enfin un vieux chêne sur le déclin et mesurant dans les dix mètres de tour (je n'ai pas de données précises le concernant) à Agios Stephanos.

Ainsi Tsangarada est à ma connaissance la commune possédant le plus gros patrimoine que je connaisse concernant les vieux arbres 

DSC05470     DSC05573

Ces arbres possèdent en commun la particularité de pousser les pieds dans l'eau et sont abreuvés par les nombreuses sources qui coulent ici dans la montagne, et cela explique en partie leur développement important voire exceptionnel, mais il ne faut pas négliger la place particulière qu'à coup sûr ils occupent dans le coeur des villageois depuis des temps immémoriaux, et qui leur a permis de traverser le temps à leur côté, pour mon plus grand plaisir.

Je suis désolé pour la qualité des photos, qui ne permet de rendre compte que dans une mesure restreinte de la beauté de cet arbre, et j'espère que vous aurez malgré tout pris plaisir à lire cet article.

:)

Alexis