Bien le bonjour, à vous qui lisez ces ligne et bienvenue à la Commanderie...

Perchée dans la montagne à près de 1100 mètres d'altitude, cette batisse du 13ème siècle contemple la vallée depuis si longtemps que je me demande si elle arrive encore à garder en mémoire tout ce dont elle a été témoin, ou bien si comme les êtres de chair il est aussi un moment ou les pierres s'abandonnent dans l'oubli jusqu'à ne plus rien savoir de ce que fut leur vie.

Toutes ces années en tous cas, je n'aurais pas voulu, à sa place, les passer dans la solitude, et si je ne sais pas ce que vaut pour la pierre la compagnie des hommes qui l'habitent, je suis sûr par contre qu'il existe une affinité particulière entre elle et les arbres; Il est bien des endroits dans la nature ou l'on peut s'en rendre compte.

Cette vieille batisse aujourd'hui n'est plus seule et j'en suis heureux, car depuis quelques temps, 150 ou 200 ans, peut être plus, s'épanouit à son côté un érable magnifique que le soleil les soirs d'été caresse de ses rayons dorés avant de tirer pour la nuit sa révérence.

DSC05103

Il pousse sur le pignon ouest de la maison et constitue un remarquable représentant de son espèce bien que je n'ai pas réussi à la déterminer.

Il possède un tronc court et vrillé se séparant en de nombreuses charpentières vers trois mètres de haut, qui s'élancent vers le ciel et les alentours pour constituer le houppier régulier et arrondi que l'on peut admirer sur la photo précedente. 

 Il semble en bon état sanitaire, présentant peu de bois mort et pas de trace de polypores ou autres agresseurs. L'espace à son pied est clos et donc préservé d'éventuels piétinement qui sont toujours nuisibles à la santé d'un vieil arbre, et ceci bien que certains d'entre eux ne semblent pas en souffrir le moins du monde.

Je ne l'ai pas encore mesuré mais je le fais dès que la pluie cesse et que je remets la main sur mon décamètre...

DSC05106    DSC05108

La présence d'un tel arbre en ces contrées de moyenne montagne constitue en soi un fait digne d'être remarqué, et sa sihouette dénote dans ce paysage aux flancs escarpés et plantés de résineux, mais il est une raison qui me fait l'apprécier particulièrement et lui donne dans mon coeur une place à part : c'est que je suis souvent allé chercher auprès de lui et à l'ombre de ses branches un peu de calme et de réconfort. Il est certains moments de la vie où les choses nous pèsent, pour diverse raisons, et il est bon alors d'avoir quelqu'un à qui parler, et pour certaines personnes dont je fais partie ce quelqu'un peut aussi être un arbre. Et cet arbre plus d'une fois, ce fut cet érable, qui a su m'écouter, compagnon silencieux et bienveillant, et m'a aidé à trouver un porte de sortie pour laisser s'échapper ma peine, et à nouveau un peu de place où laisser entrer en moi les rayons du soleil.

DSC05112

:)

Alexis