Cet article met à l'honneur, en la personne d'un pied de glycine magnifique, un groupe de plantes que l'on ne retrouve que rarement dans les divers inventaires concernant les arbres remarquables, celui des plantes grimpantes.

En effet, si celles ci nous gratifient souvent de floraisons généreuses et colorées, de feuillages panachés ou encore de fruits délicieux, elles n'atteignent que rarement des dimensions qui les font remarquer par les amateurs de vieux arbres, au sens ou souvent elles escaladent jusqu'à les recouvrir entièrement les façades de nos maisons, mais ne forment pas le tronc massif et imposant qui attire immanquablement le regard sur leurs confrères.

Mais certaines d'entre elles font exception à cette règle injuste et parmi elles la remarquable glycine poussant juste à coté de la gare ferroviaire de Arcs-sur-Argens. 

DSC04882

 C'est en passant sur le blog coopératif et fourmillant du Krapo Arboricole que son existence m'a été révélée, et j'ai profité de ma présence dans la région pour lui rendre un petite visite de courtoisie.

Dont je suis ressorti ravi. 

DSC04863    DSC04865

 C'est effectivement une plante remarquable et son pied massif semble démesuré si l'on se réfère à la taille de ses congénères que l'on croise habituellement. Elle pousse au milieu de ce qui est désormais la terrasse d'un restaurant accolé à la gare , soutenue par un large support métallique rayonnant depuis un mat central pris dans les entrelacs de son pied.

Elle ne manque pas et je la comprends d'ailleurs de profiter de la présence à ses cotés d'un palmier pour aller, s'appuyant sur son tronc ami, déployer sa ramure un peu plus près du soleil

Le message dans lequel j'ai découvert son existence mentionnait une circonférence de 3m20 à 1m30 de hauteur et mes propres mesures ont confirmé cette valeur.

Il me faut préciser toutefois qu'une partie non négligeable du tronc est morte, et si je m'en tiens à celle encore en vie, j'obtiens à la meme hauteur un tour de taille de 2m30, ce qui reste tout à fait honorable. 

DSC04866    

 Elle était encore en fleurs lors de mon passage et celles-ci, sans se départir de leur délicatesse ni de leur parfum, entamaient un lent déclin en se laissant doucement gagner par les feuilles naissantes.

DSC04875    DSC04869

 Les gens rencontrés lors de cette plaisante journée, parlaient pour elle d'un age avoisinnant les 400 printemps, mais je dois dire, et ceci en toute modestie, que je dispose sur ce sujet, d'information inédites et d'une précision indiscutable.

Car j'ai eu le chance et le plaisir d"etre accompagné pour cette visite de Dorothée, qui possède ce talent rare et O combien remarquable de converser avec les arbres. C'est donc ainsi qu'arrivée aux pieds de cette vénérable ancetre et après l'avoir longtemps serrée dans ses bras, elle m'a annoncé son age axact, à savoir 353 ans.

C'est la première fois que j'apprends l'age d'une plante de sa bouche ou presque, et je dois dire qu'à y réfléchir cette méthode est de loin la plus simple et la plus logique de toutes les techniques de datations dont j'ai entendu parler.

C'est aussi la plus charmante...

DSC04854

Je glissserais juste avant de terminer un petit mot sur le couple de platanes magnifiques poussant devant l'église des Arcs, dont voici ci-dessus le plus imposant.

En vous remerciant d'avoir poussé jusqu'ici la lecture de cet article, je vous souhaite une bonne soirée et vous dit à bientot.