Parmi les découvertes botaniques et arboricoles faites dans le sud au cours de cet été, il est un arbre qui occupe à mes yeux une place de choix.

Partageant le podium avec le camphrier et la caroubier, le faux poivrier (Schinus molle) est un arbre que je ne connaissait pas il y a encore peu de temps et c'est aujourd'hui un plaisir pour moi que de le croiser régulièrement dans les villes et les jardins du littoral méditerranéen.

DSC03394

Il y a plusieurs raisons qui me font l'apprécier et la principale est que ses fruits ne sont autres que les baies roses, épice que j'ai plaisir à utiliser en cuisine et dont j'ignorais jusqu'alors l'origine.

J'aime beaucoup ses longues feuilles composées qui pendent délicatement, s'agitant au gré du vent, et je lui trouve aussi une très belle écorce.

Pour ce qui est de sa silhouette naturelle par contre, je n'ai pas encore eu le plaisir d'en profiter, tous les spécimens que j'ai croisés ayant subi des élagages répétés.

DSC03399      DSC03407

C'est avec une joie non contenue que j'ai découvert un superbe représentant de cette espèce dans les rues de Menton, ville au patrimoine botanique impressionnant.

Il pousse dans les hauteurs, sur le boulevard de Garavan et mesure 3m90 de circonférence à 1m30 de haut.

Son age et son histoire sont pour moi un mystère mais son tronc creux et boursoufflé atteste le poids des années accumulées par cet arbre magnifique.

Je pense qu'il s'agit d'un rescapé d'un alignement aujourd'hui disparu et c'est un des arbres les plus intéressants que j'ai croisé dans ces alentours.

DSC03410     DSC03405

En vous souhaitant de belles rencontres, je vous quitte et vous dit à bientôt.